Ciné Révélation

A la fin des années cinquante, les éditions Editor publiaient la revue Ciné Révélation qui présentait trois films par numéro, le premier raconté sur une dizaine de pages, les deux autres publiés en feuilleton sur plusieurs numéros.
Le titre visait visiblement le public des roman-photos. Il n'est dès lors pas surprenant de constater que, dans la décade suivante, ce titre était repris par Les Editions Mondiales de Cino Del Duca.
A l'issue de cette mutation, les fascicules racontaient un seul film par publication, sur environ 40 pages. Les mises en pages étaient composées à partir de photos de plateau; le récit s'en trouve d'autant plus dépendant de l'iconographie disponible, et donc assez approximatif.