Genre(s): Auteur(s): , Epoque:
Edition: Fleuve Noir Dépot légal: 4ème trimestre 1960 Imprimeur: Imprimerie Foucault
La note du collectionneur

Fleuve noir Spécial Police n°244Berceuse pour Bérurier back
Prix : NF 2,40
Dessinateur 1er plat : Michel Gourdon

Dédicace : A Jean Berthe
Ces pages où il est question d’une autre Berthe.
S.A.

Je file un coup de périscope hors de ma tire et j’avise une Aronde qui se pointe à ma hauteur. L’espace d’une seconde, je me dis qu’il s’agit peut-être d’un coup fourré organisé par des malfrats qui en voudraient à mes os préférés, mais je décide que des truands ne klaxonneraient pas pour se signaler à mon attention et que, d’autre part, ils ne rouleraient pas dans une Aronde. Alors je lève le pied…

Le hasard amène San-Antonio au spectacle d’un hypnotiseur. Le « mage » prend des spectateurs au hasard dans l’assistance et qui voit-on monter sur scène ? Mais oui, mais oui : Béru lui-même dans toute sa splendeur !
Le hic est qu’après le spectacle Alexandre-Benoit Bérurier est porté disparu. Berthe l’attendait avec le coiffeur et une bouteille de champagne pour l’anniversaire de ce dernier mais depuis son départ précipité il n’est pas réapparut au foyer.Ni une, ni deux, notre beau commissaire part à la recherche de son coéquipier et ami. Le gros est sous le canapé de la loge de l’hypnotiseur dans un état d’hypnose. Le sang de San-Antonio ne fait qu’un tour et il va tout faire pour sauver Béru des griffes du sommeil.
Un San-Antonio où Bérurier est totalement absent, à mon grand malheur, mais il est quand même le personnage principal de cette histoire de recherche d’une aiguille dans une botte de foin comme sait si bien le faire San-Antonio.
Critique écrite par Arsenik le 02/07/2006

Vous aimerez peut-être