Genre(s): Auteur(s): Epoque:
Edition: Le Progrès Dépot légal: novembre 1983 Imprimeur: Imprimerie Chirat, Saint-Just-la-Pendue
La note du collectionneur

Livre présenté par Jean Honoré du Progrès de Lyon.Bistrots de Lyon back
Sous-titre : J’aperçois l’âme d’un bouchon…
Préface de Jacques SERVERIN
Postface de Robert DROGUET
Il a été tiré de cet ouvrage 500 exemplaires reliés toile numérotés de 1 à 500 sur Couché Bouffant 120 grammes qui constituent l’édition originale.

Livre écrit par un écrivain et journaliste au Progrès de Lyon, amoureux de la cuisine lyonnaise et de ses bouchons.
A travers les histoires apparaissent de nombreux personnages proches de Frédéric Dard comme Max-André Dazergues, Charlaix, Philibert-Charrin, Félix Benoit, Henri Béraud, Henri Clos-Jouve, Farnoux-Raynaud, Marcel Grancher et Joseph Jolinon.

On y apprend que Frédéric Dard venait avec ses parents manger les frites de la rue David-Girin, le samedi soir.
On y trouve aussi une phrase à propos des relations de Charlaix et de Frédéric Dard, mais dont le texte entre parenthèses est un raccourci saisissant quant à la carrière de Frédéric Dard :
«Charlaix, bistrotier d’exception, lunaire excentrique en qui le commissaire Frédéric Dard (qui fut assez longtemps lyonnais et journaliste sur les bords du Rhône avant de devenir milliardaire à San Antonio) voyait l’un de ses maître spirituels. »

A la fin de ce livre, on trouve un lexique des bistrots de Lyon écrit par Guy et Marjorie Borgé et illustré de nombreux dessins et photographies.

Vous aimerez peut-être