Genre(s): Auteur(s): Epoque:
Edition: Fleuve Noir Dépot légal: juin 1982 Imprimeur: Imprimerie Bussière, Saint Amand
La note du collectionneur

Collection SA n°109Bouge ton pied que je voie la mer back
Illustrateur 1er plat : Photo LOOK – Jean-Pierre Bourgeois

Citations :
« On trouve tout ce qu’on veut trou-
ver dans une œuvre aussi démesuré-
ment incohérente. »
René BOVIATSI
( à propos de l’humanisme de San-Antonio)
La Pensée Universelle, 1979

« En ce cas, servez vous, cher René
Boviatsi. Ce que vous ne voyez pas à
l’étalage se trouve à l’intérieur. »
SAN-ANTONIO

Dédicace : A Pierre DEFENDINI
qui voit la mer sans avoir à « bouger son
pied ».
Amicalement.
SAN-A.

« -Bouge ton pied que je voie la mer, soupira Véra.
J’ai bougé mon pied.
Elle a vu la mer.
Et du même coup, le spectacle le plus effrayant, le plus incrédulant, le plus tout ce que tu voudras qui se puisse imaginer !
Si tu crains pas les péripéties, entre avec nous dans la ronde, mon pote.
On n’a pas le temps de s’embêter.
D’ailleurs, on n’a même pas le temps de comprendre. Mais on n’est pas là pour ça, hein ? »

Curiosité : Le titre de ce roman vient d’une phrase prononcée par quelqu’un de l’entourage de Frédéric. « Un jour, se souvient Elisabeth, l’une de nous a dit « bouge ton pied que je voie la mer », il l’a noté et c’est devenu un titre.

Vous aimerez peut-être