Genre(s): Auteur(s): Epoque:
Edition: Flammarion Dépot légal: 1994 Imprimeur:
La note du collectionneur

dédicace Dutourd Domaine PublicUne belle dédicace faite en 1994 par un grand auteur du 20ème siècle, membre de l’Académie française, en forme d’hommage  à Frédéric Dard !
« Pour mon grand et
cher San-Antonio qui
aurait sa place dans
cet ouvrage s’il était
mort, mais qui,
Dieu merci, ne l’est pas !
A Françoise,
à nous, quoi !
Avec toute mon affection »

Jean Dutourd appréciait particulièrement Frédéric Dard et avait écrit un texte intitulé Le grand Frédéric rendant hommage à l’homme au grand coeur et au grand esprit.

Un grand merci à Daniel Engels, grand admirateur de Frédéric Dard, qui m’a aimablement fait parvenir cette dédicace.

 

Dans ce livre, Jean Dutourd oublie ses contemporains en relisant les auteurs du passé.
Il jubile avec La Vie de Rancé, de Chateaubriand : C’est mystérieux et savant comme les derniers quatuors de Beethoven.
Il salue Paul-Jean Toulet, à propos des Œuvres complètes.
Il enfonce Gide, Valéry, et quelques autres mastodontes. Il se réjouit en plongeant dans le journal de Boswell. Et réagit pareillement en ouvrant l’édition en trois volumes du Journal littéraire de Léautaud, Volupté de Sainte-Beuve, les romans de Kipling, la Vie de Rossini de Stendhal, Gobineau, Maurice Sachs, Conan Doyle, Vialatte ou Bernanos.
Avec « Domaine public », qui prend la suite d’un autre recueil de chroniques littéraires, « Contre les dégoûts de la vie », il instruit, amuse et régale son lecteur. C’est un merveilleux professeur qui donne envie de partager ses plaisirs.

Vous aimerez peut-être