Genre(s): Auteur(s): , Epoque:
Edition: Carterie artistique et cinématographique Dépot légal: Imprimeur:
La note du collectionneur
le dos au mur 120 sur 160

le dos au mur 120 sur 160

Date de sortie : 7 mars 1958
Réalisateur : Edouard Molinaro assisté de Claude Sautet, d’après le roman «Délivrez nous du mal» de Frédéric Dard
Acteurs : Jeanne Moreau, Gérard Oury, Philippe Nicaud, Claire Maurier, Jean Lefebvre, Colette Renard, Gérard Buhr, Robert Le Béal, Pascal Maezzotti, Jacqueline Noëlle, Jean-Marie Rivière, Bernard Musson, Micheline Luccioni, Max Doria, Chantal de Rieux , Suzanne Martichoux , Paul Mercey, René Berthie, Robert Bazil , Emile Genevois, Raoul Billerey, Albert-Michel, Aurore Paquiss , Marguerite Lorne, Philippe Olive, Jean Michaud, Jacques Mansier, Gilbert Edard, Joëlle Janin, Françoise Honorat , Jean Degrave, Richard Francoeur , Jean Besnard , Georges Cusin
Scénario et dialogues : Jean-Louis Roncoroni, Frédéric Dard, Jean Redon et François Chavane
Production : François Chavane, Alain Poiré

 

C’est la nuit. Un homme arrête sa voiture devant son immeuble ; y pénètre et en sort, peu après, portant un cadavre. Il roule jusqu’à la porte d’une usine où il entre : il s’appelle Jacques Decrey et l’usine lui appartient. Dans un mur en construction, Decrey cache le cadavre et coule du ciment par-dessus. Puis il remonte dans sa voiture et se souvient…
Il y a trois mois, il a surpris sa femme Gloria dans les bras d’un inconnu qu’il a eu tôt fait d’identifier : Yves Normand, comédien sans contrat. Jaloux, Decrey décide de se venger. Il rédige des lettres anonymes par lesquelles il exige de fortes sommes contre son silence. Il joint à ses missives des photos compromettantes prises par Mauvin, un détective privé. Et il se délecte des manifestations d’affolement de Gloria qui lui demande de l’argent. De son côté, Yves a emprunté de l’argent à Ghislaine, une ancienne maîtresse, avant d’engager deux malfrats pour suivre et intimider l’homme qui vient retirer, poste restante, les enveloppes pleines de billets. Mais Berthier/Decrey achète le silence des truands et convainc Ghislaine, jalouse d’Yves, de discréditer celui-ci auprès de sa maîtresse en lui soufflant que son amant ferait un maître-chanteur idéal. Et lorsque Gloria retrouve dans les poches d’Yves quelques billets dont, méfiante, elle avait noté les numéros avant de les envoyer à Berthier – Mauvin, transformé en imprésario, les a donnés au comédien, en acompte sur un faux contrat – elle se saisit d’un revolver et abat son amant. C’est son cadavre que Jacques a fait disparaître.
Depuis, leur complicité a rapproché Gloria de Jacques. Mais, ce soir de Noël où Gloria découvre dans la voiture de Jacques ses faux papiers au nom de Berthier, elle comprend tout. Avant de se suicider, elle dénonce son mari à la police. Le mur-cercueil révèle son secret.
Ce film fut le premier film que réalisa Edouard Molinaro.

Il existe aussi une affiche utilisée en Belgique qui ressemble beaucoup à l’affiche française.

Le dos au mur 2 Odeon

 

Vous aimerez peut-être