Genre(s): Auteur(s): , Epoque:
Edition: Fleuve Noir Dépot légal: juin 1997 Imprimeur: Société Nouvelle Firmin-Didot
La note du collectionneur

Collection SA n°169Grimpe-la en danseuse back
Dessinateur 1er plat : Claude Serre

Sous-titre :
Roman d’une haute tenue morale et littéraire dans lequel l’auteur assure la concordance des temps et met un préservatif pour baiser.

Dédicace : A mon cher HYPPOLITE,
qui a la charge retoutable de
perpétrer une lignée d’exception.
SAN-ANTONIO
Note: j’ai laissé le texte d’origine de la dédicace, mais il faut bien entendu lire redoutable et pas retoutable.

Elle était un peu géante sur les bords. Mais comme elle se tenait assise, ça ne se remarquait pas. A la verticale, jamais je ne lui aurais fait du rentre-dedans et l’effarante aventure qui s’en est suivie, serait restée inconnue. Enfin le destin faît ce qui lui plaît ! C’est pour cela qu’il est marrant. Quand j’ai constaté le gigantisme d’Astrid, je m’étais avancé trop loin : la menteuse dans la clape, l’index et le médius dans la case trésor ! Me restait plus qu’à continuer. D’autant qu’à l’horizontale, un nivellement s’opère, t’as remarqué ? En tout cas, on l’a senti passer, Béru, M. Blanc, ma Pomme, et surtout Salami, mon clébard magique ! En voilà un qui en vaut deux, je te jure ! Et il en a deux qui en valent cent !

San-Antonio et son Salami
« Grimpe-La En Danseuse » est une aventure très particulière de San-Antonio, située à la fois à Ostende (Belgique) et Londres (Angleterre), et dans laquelle le brave commissaire plus que jamais porté sur la chose est assisté de Jérémie Blanc, Bérurier et de son chien Salami (un basset-hound intelligent auquel il ne manque que la parole), pour résoudre une mystérieuse affaire mettant en scène une maison réputée hantée, des secrets bien enfouis à propos d’un officier nazi, et d’un passage secret dans ladite maison.
Des scènes-choc, assez peu râgoutantes (attendez de voir ce qu’il y à au bout de ce fameux passage secret !), contrebalancées par un humour frappadingue et des jeux de mots toujours plus drôlatiques et barges. Salami est vraiment craquant. Ce n’est pas toujours très fin, et ce n’est pas un des meilleurs de la série (les derniers écrits par Frédéric Dard, comme celui-là qui est le 169 – Dard père en a écrit 175 – sont souvent décevants), mais on ne s’ennuie pas !
Critique écrite par Bookivore, le 3 octobre 2009

En 1ère page du livre, publicité pour la nouvelle réédition de « l’Histoire de France »
En fin de livre, une page de publicité pour : San-Antonio Œuvres Complètes (25 tomes disponibles, à paraitre le tome XXVI)

Vous aimerez peut-être