Genre(s): Auteur(s): Epoque:
Edition: Le Progrès Dépot légal: 2ème trimestre 1993 Imprimeur: Imprimerie A.T.L. (Villeurbanne)
La note du collectionneur

Guignol le roman d'un saltimbanque backC’est l’aventure de Laurent Mourguet, né en 1769 et mort en 1844, qui a traversé l’une des périodes les plus agitées de notre temps, de la Bastille à la fin de la Monarchie de Juillet, que nous raconte Bernard Frangin.
Aventure en équilibre entre la plus grande rigueur historique et le clin d’oeil romanesque.
Faut-il ajouter que Mourguet a aussi inventé Guignol et en a fait un nom commun traduit dans toutes les langues!
Les photos au 1er et 4ème plat sont celles de « El pelele », un des derniers cartons peints par Goya, fin 1791-début 1792, pour les tapisseries du Palais de l’Escorial. Le bernement faisait partie du divertissement traditionnel dans certaines fêtes de plein air.
Frédéric Dard a écrit la préface de ce livre qui rend hommage à Bernard Frangin, journaliste au Progrès de Lyon et écrivain.

 

Guignol le roman d'un saltimbanque préfaceGuignol le roman d'un saltimbanque préface 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bernard Frangin avait écrit en 1983 « Bistrots de Lyon, histoires et légendes » dans lequel on apprend quelques anecdotes sur Frédéric Dard jeune.

Vous aimerez peut-être