Genre(s): Auteur(s): , Epoque:
Edition: Stock Dépot légal: 2ème trimestre 1975 Imprimeur: Imprimerie Hérissey , Evreux
La note du collectionneur

Je le jure back224 pages de format 13 X 22
Photo Frédéric Dard au 1er plat : Donald Stampfli (Atelier Pascal Vercken)

Ce livre résulte d’une série d’entretiens réalisée par Sophie Lannes à qui Frédéric Dard dédie d’ailleurs ce livre.
Les confidences recueillies couvrent la période de l’enfance et de l’adolescence, la vie à Lyon jusqu’en 1949, puis celle aux Mureaux avec Odette jusqu’au suicide raté de 1965 et les premières 10 années avec Françoise.
Grâce à l’habilité et l’expérience de Sophie Lannes, qui l’a « accouché de lui-même », Frédéric Dard se déshabille, se met nu, tout nu, à s’en arracher la peau de l’âme.

Je ne résiste pas à l’envie de citer le dernier paragraphe de ce beau livre qui est vraiment typiquement dardien :
« Je suis un vieux foetus blasé. Ma vie m’aura servi de leçon.Je ne recommencerai jamais plus. »

 

 

Ce livre a été réédité en livre de poche mi 1977 dans la collection J’ai Lu.

Après avoir rédigé la rubrique Magazine à « L’Echo de la mode », Sophie Lannes entre à « L’Express » en 1963 où elle restera 24 ans. Elle y occupera les postes successifs de Chef du Service Information, puis de Responsable d’une rubrique politique et sera chargée par Françoise Giroud en 1971 des grands entretiens de l’Express. Elle deviendra Conseiller de la Rédaction en Chef en 1981, puis Rédactrice en Chef adjointe.
En novembre 1987, elle quitte « L’Express » pour « Les Echos ». Elle y est chargée de réaliser, à la demande de Jacqueline Beytout, douze entretiens pour l’ouvrage marquant, en 1988, les quatre-vingts ans du quotidien.
En 1988, elle entre à la revue « Géopolitique » dirigée par Marie-France Garaud, où elle réalise un ou deux entretiens par numéro jusqu’en 2011 où la revue cesse de paraître.
Au cours de sa carrière, Sophie Lannes a mené à bien près de deux cent cinquante entretiens avec des personnalités de tout premier plan dans les domaines les plus divers.

Vous aimerez peut-être