Genre(s): Auteur(s): Epoque:
Edition: Jean-Jacques Pauvert Dépot légal: 1er trimestre 1972 Imprimeur: Imprimerie Maury, Millau
La note du collectionneur

L'épornopée Damaisin backC’est le 1er roman de Patrice Dard écrit à 27 ans sous le pseudonyme de Patrice Damaisin (nom de jeune fille de sa mère, première épouse de Frédéric Dard).
Auparavant, Patrice avait écrit une dizaine de romans sous le pseudonyme de Vic Saint Val entre 1970 et 1972.
Cet ouvrage conséquent de 313 pages au titre particulier  a été écrit à une époque libertine ou tout (ou presque) était permis en matière d’écriture (cela a bien changé depuis …).
C’est l’histoire d’une « grande vadrouille de l’amitié », entre « Jules et Jim » et « Sailor et Lula », écrit avec un style qu’on ne retrouve pas dans ses autres romans passés ou à venir.
Des études qui vous rebutent, des parents qui vous dégoûtent, des relations qui vous ennuient. Que faire?
Prendre le maquis de la grande vadrouille – Echapper au suicide par ankylose, à la radiation par lymphatisme – Fuir les concentrationnaires, les piquetés, les encordés, les mines hâves, les regards battus, toutes les moroses créatures – Tenter la grande évasion à deux puisqu’on a rencontré cet être rare: un ami, un copain. Une fantastique épornopée vous guette, Julien et François – suffit d’avoir la baraka! Et vous, lecteur, ce qui vous guette, c’est le rire qui ascensionne et descensionne, l’émotion, la grande envie de lire la page suivante.

Avant-propos de l’auteur:
L’épornopée n’est pas un roman destiné à être lu d’une seule main!
Je jure qu’il est sain, tendre…
Insolite aussi…
Des gens s’y aiment…
Et, bien sûr, il n’y a pas plusieurs façons d’aimer
même s’il y a plus de mille manières!

Dédicace: A personne…
P. D.
Ce roman n’a jamais été republié et est épuisé chez l’éditeur.

Vous aimerez peut-être