Genre(s): Auteur(s): , , Epoque:
Edition: Jacquier & Cie Dépot légal: 4ème trimestre 1950 Imprimeur: Société d'imprimerie de d'éditions du Puits-Pelu
La note du collectionneur

Collection policière le Glaive n°50
Prix: 35 F
Illustrations de Roger Roux
Pas de texte au dernier plat.

A la fin de ce roman de Maurice Berthon, on trouve une nouvelle policière inédite de 10 pages signée Frédéric Charles et qui a pour titre « l’assassinat du somnambule ». Cette nouvelle raconte le meurtre d’un riche industriel dont l’auteur est finalement démasqué par l’inspecteur Baume.
L'assassinat du somnanbule

Cette nouvelle a été rééditée 18 mois après dans le livre « Le disque mystérieux » signé Cornel Milk , Collection La Loupe publié en juin 1952.
Elle est présentée comme une des premières enquêtes de Los Jo, l’agent secret héros du roman « Le disque mystérieux ».
L’histoire est la même, mais son texte , par rapport à celui contenu dans « La caméra meurtrière », a été complètement revu, rénové et élagué pour ne se concentrer que sur l’enquête. Les descriptions telles que celles de l’atmosphère de L’Impérator-Palace ou la décoration de la maison du somnambule ont été supprimées. Los Jo remplace l’inspecteur Baume et le somnambule Daillait devient Daillat. Le texte a aussi été redécoupé en 4 chapitres, si bien qu’on ne peut plus parler strictement de nouvelle. Une incohérence s’est glissée dans la révision du texte. En effet, Daillat dont « la cinquantaine lui blanchissait les tempes » au début du récit se retrouve rajeuni de 10 ans lorsqu’on le trouve mort sur le trottoir. A noter que Baume réapparaitra en 1945 avec le grade de commissaire dans « Le mystère du Cube Blanc ».
L'assassinat du somnambule dans Le disque Mystérieux

Curiosité : Maurice Berthon est orthographié avec un h (Berthon) sur le 1er plat et perd son h en 1ère page intérieure de titre (Berton)

Vous aimerez peut-être