Genre(s): Auteur(s): Epoque:
Edition: Maison de la Science de l'Homme Dépot légal: décembre 1997 Imprimeur:
La note du collectionneur

Le n°82 de cette revue daté de décembre 1997 contient un article de 10 pages écrit par Françoise Rullier qui a pour titre : Figures mortes et effets comiques – ou le fonctionnement métalinguistique du calembour chez San-Antonio.
L’humoriste s’en prend volontiers aux automatismes du langage, tout particulièrement en réveillant les métaphores dormantes. Ses calembours peuvent dénoter deux attitudes opposées devant la complexité du rapport entre les mots et le sens : R. Devos cède l’initiative aux mots, tandis que San-Antonio utilise le jeu de mots comme un signal de prise de distance. Les clichés qu’il emploie sont désignés comme tels par les calembours ou par d’autres marqueurs métalinguistiques. Il cherche à se positionner en face des automatismes langagiers et à travers eux en face de la littérature de bas étage qui les utilise, comme si ce regard critique lui permettait de quitter la catégorie de la paralittérature pour entrer dans celle de la vraie littérature.
Cette universitaire a déjà publié un livre et plusieurs articles dans des revues consacrés à l’étude du langage de San-Antonio : Citons, à titre d’exemple,  un article dans L’information grammaticale n°69 et son ouvrage Faut pas pisser sur les vieilles recettes.

Vous aimerez peut-être