La note du collectionneur

Le Mois à Lyon octobre 1940 backNuméro d’octobre 1940
et son supplément littéraire « L’An 40 »

Sous-titre : Le Grand Périodique illustré Lyonnais politique, littéraire, artistique et d’information
Prix : 3 Francs

Dessinateur 1er plat : Raoul Guérin

Administrateur : Gaston Simonet
Rédacteur en Chef : Marcel-E. Grancher
Secrétaire Général : Henry Clos-Jouve
Secrétaire administratif : Léon Charlaix
Secrétaire de rédaction : Frédéric Dard

Le « Mois à Lyon » est en lecture dans les salons d’attente des principaux Médecins, Avocats, Avoués et Dentistes de la région lyonnaise et des départements limitrophes, ainsi que dans les principaux Restaurants, Cafés, Hôtels, etc… – Diffusion totale :  50000 lecteurs.
C’est une belle revue de grande dimension (24 sur 30 cm) de 28 pages (dont 8 pages sur papier glacé – 4 au milieu du numéro pour le supplément littéraire l’An 40 et 2 au début et à la fin), mais une bonne partie (10 pages) est remplie par des publicités.

Ce numéro contient, dans son supplément littéraire l’AN 40 n°10, un texte de Frédéric Dard intitulé « Histoire en blanc » ainsi qu’un autre dans la rubrique Vu du Gros Caillou « Le retour…à la ville ».

A partir de ce numéro, Le Mois à Lyon abandonne sa formule de guerre et reprend progressivement les rubriques qui firent son succès.
Frédéric Dard y fait aussi son entrée officielle au Comité de Direction en tant que secrétaire de rédaction.

Le Mois à Lyon août-septembre 1940 editorial

Le Mois à Lyon octobre 1940 éditorialVoici le contenu de ce numéro :
Editorial : Propos de l’Epoque : Démobilisés, par Marcel-E. Grancher
Chromos, par Max-André Dazergues
Silhouettes Lyonnaises : Le bon archiviste, par LUG
Les propos d’Auguste, par Guy de la Jacquardière
Les 4 jeudis : La fin – Espoir ! – La chasse – retour, par Henry Clos-Jouve
A travers Lyon, par Joë Imbert-Vier
Histoire de Police : Une maison hantée ou le Médaillon du Cardinal, par P. César, détective
Vu du Gros Caillou 3 pages dont Le retour… à la ville de Frédéric Dard. On remarquera dans cet article un mot inventé « déglingandé » , prémices des nombreuses inventions à venir.

Le Mois à Lyon octobre 1940 article Frédéric Dard
L’An 40 n°10 – Supplément Littéraire
Rubrique Les Lettres, par Max-André Dazergues– Histoires du bout du monde
T.S.F.
Nos Sociétés Lyonnaises : Les « Amis de l’Empire Français », par Gaston Simonet
Des Jacobins aux Célestins
Aux Halles
Le bien manger et bien boire
L’auto et la moto – Le cyclotourisme
Coin du Beaujolais , par J.L. Rurange
Les vins du Sud-Est, par Marcel-E. Grancher
Savoir boire est-il un art ?, par Pierre Andrieu

Vous aimerez peut-être