Genre(s): Auteur(s): , , , , , , , , , , , Epoque:
Edition: Le Mois à Lyon Dépot légal: 15 mai 1940 Imprimeur: Imprimerie Générale Lyonnaise
La note du collectionneur

Le Mois à Lyon mai 1940 backNuméro du 15 mai 1940 – Série de la guerre …
et son supplément littéraire « L’An 40 »

Sous-titre : Le Grand Périodique illustré Lyonnais politique, littéraire, artistique et d’information
Prix : 3 Francs

Dessinateur 1er plat : Raoul Guérin

Administrateur : Gaston Simonet
Rédacteur en Chef : Marcel-E. Grancher
Secrétaire Général : Henry Clos-Jouve
Secrétaire administratif : Léon Charlaix, qui rejoint à partir du 1er mai 1940 le Comité de direction.

Le « Mois à Lyon » est en lecture dans les salons d’attente des principaux Médecins, Avocats, Avoués et Dentistes de la région lyonnaise et des départements limitrophes, ainsi que dans les principaux Restaurants, Cafés, Hôtels, etc… – Diffusion totale :  50000 lecteurs.
C’est une belle revue de grande dimension (24 sur 30 cm) de 36 pages (dont 4 pages sur papier glacé au milieu du numéro pour le supplément littéraire l’An 40 ), mais 14 pages sont remplies par des publicités.

Ce numéro contient, dans son supplément littéraire l’AN 40 n°5,  un extrait de La Peuchère de Frédéric Dard.

Voici le contenu de ce numéro :
Editorial : Un Nom par Edmond LocardLe Mois à Lyon mai 1940 éditorial
Souvenirs de « l’autre » guerre : A vingt ans, par C. Nevers, par Max-André Dazergues
Silhouettes Lyonnaises : le médecin-voyageur et mécène, par LUG.
Les aperçus de Guillerette : le Congrès Interplanétaire, par Guillerette
Les propos d’Auguste, par Guy de la Jacquardière
Au Palais
A travers Lyon, par Joë Imbert-Vier
Vu du Gros Caillou 4 pages dont salon unique par Joë Imbert-Vier
Lyon la Secrète – Astrologie, par Mme Clara
Rubrique Les Lettres, par Marcel-E. Grancher (Le noyé bleu de Max-André Dazergues)
L’An 40 n°5 – Supplément Littéraire
Lyon-Film : Le chien des Baskerville
La mode
Aux Brotteaux
Aux Halles
Coin du Beaujolais – par Joe Imbert-Vier
L’auto et la moto – Le cyclotourisme – La sécurité routière, par Jean Petavy
Le bien manger et bien boire
Des Jacobins aux Célestins

Vous aimerez peut-être