Le ventre en l’air

Genre(s) :

Auteur(s) : ,

Epoque(s) :

Edition : La Pensée Moderne

Dépot légal : 1952

Imprimeur : Imprimerie Normande du Progrès, Dives-sur-Mer

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur email

Le ventre en l'air! backC’est le n° 2 des Confessions de l’Ange Noir.
Il y aura en tout 4 volumes, tous publiés aux éditions de la Pensée Moderne, malgré le fait que ce n’était pas du tout dans le style de cette maison d’édition qui n’en produisit plus jamais après.
Dessinateur 1er plat : Jef de Wulf

Dédicace : A la mémoire d’Al Capone et d’un certain tordu de la 14ème rue.
L’Ange

S’il avait su ce qui l’attendait à New York, l’Ange Noir serait resté bien tranquillement au Mexique, le temps de se refaire une santé après son séjour mouvementé à Chicago. A peine arrivé, il doit se chicorner à coups de flingue avec une bande de truands, de vrais et de faux flics qui, tous, en veulent à sa peau.
Heureusement pour L’Ange, il peut compter sur Carolina, une jolie greluse bien carrossée, ultra performante à la verticale comme à l’horizontale.
Mais que peut signifier cette question : « Pourquoi ne parlerions-nous pas du petit homme dont les carottes sont cuites ? » Mystère !

Igor B. Maslowski a publié une critique de ce roman, qu’il a bien aimé, dans Mystère Magazine n°65 de juin 1953.

Curiosités : 1/ Le propriétaire des Editions de la Pensée Moderne n’était autre que Jacques Grancher, fils du célèbre Marcel-E. Grancher qui avait été l’artisan du démarrage de Frédéric Dard en tant qu’écrivain.
Cette maison d’édition a publié peu après au moins 3 livres de Frédéric Dard sous divers pseudonymes reconnus : Plaisirs de soldats en 1953, Guerriers en jupon en 1954 et Sergent Barbara en 1955.

2/ Il est annoncé un prochain titre à paraitre « Java au cimetière ». Mais ce titre ne sera pas utilisé pour les volumes à venir.

Vous aimerez peut-être :