Genre(s): Auteur(s): , Epoque:
Edition: L'Echo de Savoie Dépot légal: 20 août 1948 Imprimeur: Imprimerie Générale Lyonnaise
La note du collectionneur

L'Echo de Savoie n°19 backN°19 du 20 août 1948.
20 pages d’un format 32 cm sur 21 cm.
Prix : 20 Francs
Dessinateur 1er plat : D. Bellemin (La plage d’Evian-série Sites et Merveilles de Savoie)

Rédacteur en Chef : Frédéric Dard

La nouvelle formule de cette revue vieille de 28 ans se veut être élégante, solide, instructive et souhaite apporter au lecteur les renseignements utiles concernant le tourisme,le transport et la vie savoyarde sous toutes ses formes. Bref, tout ce qui intéresse les Savoyards, hormis la politique. Cette revue veut demeurer le trait d’union entre les Savoyards de Savoie et les 50000 Savoyards « expatriés » à Lyon, dans le Sud-Est et les colonies.
Elle comporte toujours les rubriques suivantes :
Les Savoyards à Lyon, en France et à l’étranger
Echos, nouvelles et potins
et contient quelques pages de publicité, mais pas trop.

Ce numéro contient un éditorial de Frédéric Dard qui occupe 2 pages et qui a pour titre « Saint Anatole (ou les petits métiers révélés).

L’article démarre sur les faits divers qui passionnent le romancier en devenir Frédéric car le « roman n’est que le démontage minutieux d’un fait divers » et il est « plus intéressé à comprendre le déterminisme obscur qui conduit un homme à accomplir un meurtre ». Dans la foulée, il cite le journal spécialisé en faits divers « Détective » qui publie depuis quelques semaines les mémoires de M. Georges Martin, fonctionnaire qui a aidé à guillotiner 52 personnes. Frédéric explose de colère lorsque ce Georges Martin fait l’apologie de feu Anatole Deibler, dont il était l’assistant. Il pousse le raisonnement à l’extrème, jusqu’à dire qu’il vaudrait mieux confier  » le maniement de l’échafaud à des gens doués d’un appétit sanguinaire » et que Georges Martin ou Anatole Deibler , qualifié d’excellent homme, timide et doux, dévoré par l’altruisme, auraient mieux fait de rejoindre leurs collègues fonctionnaires des administrations qui fabriquent des cocottes en papier. » On retrouve, au détour de cet article, la dent dure de Frédéric contre les administrations ( voir Le dictionnaire non académique)

L'Echo de Savoie n°19 éditorial L'Echo de Savoie n°19 éditorial suite

 

 

 

 

 

 

 

Curiosité : Le prix de cette revue passe de 15 Frs à 20 Frs, comme indiqué sur la couverture, mais le prix , qui est aussi indiqué en haut de la page de l’éditorial est resté à 15 Frs.

Vous aimerez peut-être