Albert Benloulou

Genre(s) :

Epoque(s) :

Edition : Fleuve Noir

Dépot légal : juillet 1995

Partager :

Seconde dédicace faite à son ami et éditeur au Fleuve Noir.

A Albert BENLOULOU,
jamais perdu et cependant retrouvé.
Avec tendresse.
San-A.

Frédéric Dard lui avait déjà dédié en 1990 un autre roman de San-Antonio : Cocottes-minute

Albert Benloulou est aussi auteur de citations qui me plaisent bien :
– « Le ciel du Nord te vient aux mollets » dans : Lâche le, il tiendra tout seul
– « Tout ce qui rend les Anglais joyeux m’est insupportable » dans Trempe ton pain dans la soupe
– « Les anglais sont les creux de nos reliefs » dans Le pétomane ne répond plus
– « Les vaches qui regardent passer les trains connaissent les horaires » dans Du sable dans la vaseline
– « La grande faiblesse des menteurs, c’est qu’ils croient toujours que les autres leur disent la vérité » dans La queue en trompette

Vous aimerez peut-être