Genre(s): Auteur(s): Epoque:
Edition: Carterie artistique et cinématographique Dépot légal: Imprimeur:
La note du collectionneur

Date de sortie : 26 mai 1993
Réalisateur : Jean-Pierre Mocky , d’après le roman « Le mari de Léon » de Frédéric Dard
Acteurs : Jean-Pierre Mocky, Pascale Roberts, Laura Grandt, Serge Riaboukine, Brigitte Hansen, Hélène de Fougerolles, Laure Charlot, Marie Buquet, Mac, Christophe Prévost, Anne-Marie Tissot, Mathieu Barbier , Christophe Bier , François Brossard , Nadia Vasil, Christian Chauvaud ,Jean Cherlian , Dora Doll ,Violeta Ferrer , Pierre Kameneff , Roger Knobelspiess , Violaine Kuss , Georges Lucas , Christina Mendes, Jacques Petitjean, Isabelle Slo , François Toumarkine
Scénario et dialogues : Jean-Pierre Mocky et Frédéric Dard
Production : Studio Canal, Lonely Pictures, Koala Films, Canal + France

Boris Lassef, un célèbre metteur en scène de théâtre, traîne à ses basques un assistant fétiche, Léon, qui ne le quitte jamais, le sert en tout, y compris en le fournissant en jeunes filles de première fraîcheur. Il s’absente sur la pointe des pieds que pour veiller au chevet de Simone, son épouse, qu’un accident de voiture a transformée en légume. Mais Léon n’est pas satisfait. Il veut Boris pour lui tout seul. Il manoeuvre tant et si bien qu’il parvient à persuader Nadia, l’épouse si souvent bafouée de son maître, de quitter l’infidèle et de se donner la mort dans l’hôtel où elle s’est réfugiée..
Pour la seconde fois après Y A-T-IL UN FRANÇAIS DANS LA SALLE ?, Jean-Pierre Mocky collaborait avec Frédéric Dard à l’adaptation de l’un de ses romans. Inspiré de l’association entre l’écrivain et le metteur en scène de théâtre Robert Hossein, le livre fut l’un des plus gros succès de librairie de Frédéric Dard. Malgré cette renommée, le réalisateur dut surmonter de nombreuses difficultés pour monter la production du film, notamment en raison du refus de plusieurs acteurs français (Trintignant, Depardieu et Delon) d’interpréter les deux rôles masculins principaux, ce qui contraignit le réalisateur à revenir devant les caméras.

– Léon est interprété par Serge Riaboukine qui signait là son premier grand rôle au cinéma, à l’instar d’Hélène De Fougerolles qui incarne la jeune maîtresse de Lassef.
– Pour la première fois de sa carrière, Mocky accepta de présenter le film au Festival de Cannes 1993, dans la section « Cinémas en France ».

Injustement délaissé par le public, « Le mari de Léon » est devenu, au fil des ans, un film rare qui n’a jamais été diffusé à la télévision. Plus qu’une comédie culottée et cruelle sur l’amitié amoureuse, Le mari de Léon est surtout une radiographie cynique du monde du spectacle, des starlettes prêtes à tout pour la gloire, des artistes mégalomanes, des coups tordus et des promotions canapé

Vous aimerez peut-être