Genre(s): Auteur(s): , Epoque:
Edition: Fleuve Noir Dépot légal: 2ème trimestre 1959 Imprimeur: Imprimerie Foucault
La note du collectionneur

Fleuve noir Spécial Police n°188
Prix : FRS 240
Dessinateur 1er plat : Michel Gourdon
On t'enverra du monde back
Berthe a disparu ! Oui oui vous lisez bien : Berthe Bérurier a disparu. C’est inimaginable que la baleine du gros puisse se volatiliser comme ça en plein Panam ! L’enflure et le coiffeur sont aux cent coups, vous imaginez bien …
Alors que pour une fois San-Antonio pouvait assister au gala de la police avec sa douce Félicie (qui s’était mise sur son 31 pour l’occasion), voila Béru qui déboule dans un état lamentable avec son ami Alfred le coiffeur (optionnellement l’amant régulier de B.B.) effondré. Notre beau commissaire ne veut rien entendre et quand deux jours après Berthe est de retour il ne croit en rien son histoire d’enlèvement, de chloroforme etc… Jusqu’à ce qu’il lise dans le journal qu’une riche américaine vient d’être kidnappée. Et au vue de la photo elle est le portrait craché de la baleine.
Elle disait donc la vérité ! San-Antonio, pourtant en repos bien mérité suite à sa dernière enquête, décide tout de même de retrouver le sosie de Berthe Bérurier et s’en suit un méli-mélo de tromperie, de coucherie et de famille au milieu duquel se trouve un innocent à sauver : un adorable bébé qui donne des idées à Félicie. Mais quand donc son Grand va-t-il se décider à lui donner un voire même plusieurs petits-enfants à qui elle fera boire de la fleur d’oranger ?
Que du bonheur avec Berthe en guest-star de ce roman ! Tout tourne autour d’elle ou presque et elle est aussi truculente que son suintant mari.
Critique Ecrite par Arsenik_ le 02/01/2007

Curiosité :Pas de dédicace

Vous aimerez peut-être