Genre(s): Auteur(s): Epoque:
Edition: Dépot légal: Imprimeur:
La note du collectionneur

Ce petit mot adressé le 22 mars 1983 à Frédéric Dard par Roger Peyrefitte sur une de ses cartes de visite répond à une note en bas de page qu’avait écrite Frédéric Dard dans le San-Antonio  Du bois dont on fait les pipes : « Comme cette phrase ferait souffrir le bon Roger Peyrefitte si puriste de partout, si magistral manieur de la langue française. Heureusement qu’il ne me lit pas ! »
Comme Mr Peyrefitte a une écriture de médecin, je vous en livre le texte :
« Cher Frédéric Dard,
Vous voyez bien que je vous lis,
puisque j’ai prétendu au moins une fois,
marcher sur vos traces !
Cordialement votre »

cf: numéro de Playboy de ce mois
ou celui d’avril…
Le 22-III-83

On trouvera l’article en question de Roger Peyrefitte dans le Playboy n°113 d’avril 1983.

Vous aimerez peut-être