Genre(s): , Auteur(s): Epoque:
Edition: Editions de Savoie Dépot légal: 4ème trimestre 1945 Imprimeur: Imprimerie Générale Lyonnaise
La note du collectionneur

Ce livre,rare, a été édité 220 exemplaires dont :
– 25 HC sur Lafuma, numérotés de A à Z (en fait il y en a donc 26)
– 45 sur Lafuma, numérotés de I à XLV
– 150 sur beau Velin, numérotés de 1 à 150, souscrits

Voici l’avant-propos de ce livre:
Ces poèmes ne sont pas une recherche, mais une simple évocation, dans le temps, de sentiments et de passions.
Les premiers datent de la quinzième année. Il ne serait pas bon de les renier; leur gaucherie romantique est garante de leur sincérité. Les derniers ne me semblent, à tout prendre, pas tellement éloignés d’eux.
On avance en âge, mais de la jeunesse à l’âge mûr il n’y a que l’espace d’un rêve. On a oeuvré, tant bien que mal. On se regarde, on pense : ai-je donc tant changé? On n’ose pas répondre. La vie est là, qui répond pour vous.
A mes amis, pour qui ont été réunies ces pages,va, affectueusement, ma gratitude.

Albert Brunerie était médecin et psychiatre à Lyon, ami du jeune Frédéric Dard qui lui a d’ailleurs dédié « Georges et la dame seule« . La partie IV de cet ouvrage « Quelques poèmes inédits 1922-1944 », composée de 8 poèmes, est dédiée à Frédéric Dard.

Vous aimerez peut-être