Genre(s): Auteur(s): Epoque:
Edition: Fleuve Noir Dépot légal: avril 1999 Imprimeur: Imprimerie Bussière, Saint Amand
La note du collectionneur

Réflexions appuyées sur la connerie backN°4 de la Collection Morceaux Choisis qui en comportera 10 au total.
Collection réalisée à l’occasion du 50ème anniversaire des San-Antonio.
Prix: 25 FRF (3,81€)
Illustrations 1er plat: J. Andanson-Sygma/3 Ailes/P. Jumin

Ce livre rassemble les réflexions relatives à la connerie puisées dans la série des San-Antonio.
J’ai sélectionné ci-dessous les réflexions qui m’ont vraiment plu:
– Le grand homme n’est grand que par la connerie des autres.
– Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres.
– Traiter son prochain de con n’est pas un outrage, mais un diagnostic.
– Ce sont toujours les cons qui l’emportent, étant donné leur surnombre.
– Il y a plusieurs façons d’être con, mais le con choisit toujours la pire !
– Je ne souhaite pas la mort des cons : j’aime trop mes semblables.
– Le signe de notre époque, c’est que les vieux cons sont de plus en plus jeunes.
– Dieu a fait le monde en cinq jours. Le sixième, il a fait le con.
– Un con est exquis pourvu qu’il se taise.
– Il y a une justice, puisque les cons ont l’air con.
– Il n’est pas absolument nécessaire d’être con pour vivre parmi les cons. J’ai essayé, on peut!

Vous aimerez peut-être