Genre(s): Auteur(s): Epoque:
Edition: Fleuve Noir Dépot légal: 1er trimestre 1956 Imprimeur:
La note du collectionneur

A Christine Garnier, qui aima la pièce.
A Robert Hossein, qui réalisa le film.
A Armand de Caro, qui voulut le roman.

Cette dédicace multiple s’explique par la déclinaison de cette oeuvre sous 3 formes dans l’ordre chronologique peu commun prévu suivant : pièce de théâtre, film et livre. Cependant, le livre, écrit en très peu de temps par Frédéric Dard, réussit à sortir avant le film et l’ordre réel de sortie est : théâtre, livre et film.

On ne présente plus Robert Hossein, un homme plein de talent, écrivain, acteur, réalisateur, producteur qui fut découvert par Frédéric Dard à l’occasion de la pièce de théâtre La neige était sale dans laquelle Robert Hossein remplaça brillamment au pied levé Daniel Gélin tombé malade.
Une amitié indéfectible s’installa depuis ce temps entre les 2 hommes qui travaillèrent de multiples fois ensemble.

Pour revenir à l’oeuvre « Les salauds vont en enfer », Frédéric Dard découvrit un jour que Robert Hossein avait démarré, sans l’informer, le tournage d’un film inspiré par la pièce de théâtre. Piqué au vif, Frédéric Dard se lança dans l’écriture du roman et, en complicité avec Armand de Caro, réussit à sortir le livre avant le film.

Vous aimerez peut-être