Genre(s): Auteur(s): , Epoque:
Edition: Fleuve Noir Dépot légal: 4ème trimestre 1961 Imprimeur: Imprimerie Foucault
La note du collectionneur

Fleuve noir Spécial Police n°281San-Antonio chez les Mac back
Prix : NF 2,40
Dessinateur 1er plat : Michel Gourdon

Dédicace : A mon cher Marc PERRY,
cette prose en forme de cornemuse,
en affectueux hommage.
S.A

Connaissez-vous Stinginess Castle ?
Au fin fond des Highlands, en Ecosse, ce château se dresse sur une colline dans les brumes britanniques.
Un nouveau fantôme le hante depuis quelque temps. Et un fantôme de poids ! Il a pour nom : BERURIER !
Et si vous saviez ce que le Gros et votre valeureux San-Antonio magouillent dans ce château de cauchemar, vous en auriez la chair de poule. Un renseignement :si vous entendez un craquement dans la pièce d’à-côté pendant que vous lisez ce chef-d’oeuvre, ne cherchez pas, c’est le fantôme de quelque Mac!

SAN ANTONIO en Ecosse. Un grand cru (single malt) !
Cette enquête de sana va le mener (associé à l’inévitable Béru) en Ecosse sur la piste d’un trafic d’héroïne dans le milieu des distilleries de whisky.
L’enquête est menée, comme d’habitude, tambour battant et avec de petits bijoux d’humour çà et là (notamment plusieurs scènes d’anthologie avec Béru).
Bien sûr, aucun des clichés sur les écossais ne nous sont épargnés mais le tout passe parfaitement avec l’humour rabelaisien de sana (qui sait aussi, en même temps, se moquer de nos travers nationaux) !
L’intrigue, bien que de facture assez classique, est bien construite avec juste ce qu’il faut de suspense et d’action.
Un très bon moment de lecture !
Critique par JEANLEBLEU, le 28 février 2012

Un drame pendant la réception chez l’éditeur Petit-Littré, la majorité de ses invités pris de folie, d’évanouissement, de comportements étranges. Il ne faudrait pas que cet événement s’ébruite et le chauve commandite San-Antonio pour enquêter.
L’affaire aurait pu être vite résolue : San-Antonio découvre de l’héroïne dans le whisky Mac Herrel offert à Petit-Littré par un ami que l’on retrouve mort dans son bureau. Ni une ni deux, San-Antonio prend Bérurier sous son bras et part enquêter en Ecosse, pays où est distillé le dit whisky Mac Herrel. Ils vont rencontrer la vieille Mac Herrel et sa séduisante nièce, le fiancé jaloux de celle-ci, le gérant étrange de la distillerie et le petit personnel de l’hôtel avoisinant et du château.
Moults péripéties vont les attendre là-bas et Bérurier ne va pas passer inaperçu notamment quand il réclame de l’alcool à tea time ! Mais grâce à l’intuition de l’un et de la capacité d’absorption de liquide de l’autre c’est un odieux trafic de drogue qui se déroule au Stinginess Castle et ils devront combattre et les trafiquants et la jalousie écossaise.
Critique écrite par Arsenik le 07 Novembre 2005

Curiosité : Un procès a été intenté à Frédéric Dard concernant l’utilisation d’une marque de whisky « Mac Gregor » dans ce livre. ( Voir article dans ARTS n°875)

Vous aimerez peut-être