What’s new Bérurier ?

Auteur(s) :

Epoque(s) :

Edition : Revue Gamma

Dépot légal : 1966

Partager :

Il s’agit d’un ouvrage de 46 pages rédigé par des élèves de la promotion 1964 de L’Ecole Polytechnique qui ont joué cette pièce de théâtre très spéciale.

Selon leurs mots d’introduction, on peut parler d’une «Farce» Néo-rabelaisienne et San-Antonioniaise, en Barbouze majeur et Maurice Leroy mineur. Quatre actes de vandalisme plus un épilogue épique et glauque sur un style moralisateur emprunté aux meilleurs auteurs de science affliction composent cette œuvre brevetée SGDG (Sans Garantie Du Général) Toutes taxes locales comprises et auteurs incompris (1). Musique de Chopin, Bizet, Antoine, France Gall et Anonyme principalement. Pièce déconseillée aux âmes sensibles, aux enfants de chœur, aux anciens, actuels et futurs élèves de l’École des Tristes Mines.  Interdit aux mineurs de toute sorte et plus spécialement à ceux de moins de 18 ans non accompagnés.

(1) Par ordre alphabétique : MM ARMAND, BERCEZ, COURTIADE, COUTIÈRE. Melle Laurence DAVID, MM DUMONCEAUX, HAMON, MAGNE, TORTI, de WITT.
Parmi les personnages déjantés, on retrouve Béru, Pinaud, Le Vieux, Berthe et San-Antonio.

 

 

 

 

 

 

 

On trouvera ci-après des extraits de cette pièce dans lesquels les personnages san-antoniens apparaissent :
Acte II, Scène 1

Acte II, Scène 3

Acte III, Scènes 1,2 et 3

Acte IV, Scène 2

et l’épilogue
Le texte complet de cette pièce ainsi que d’autres joyeusetés sont consultables et téléchargeables gratuitement depuis l’onglet BONUS du site www.carva64.fr géré par Frédéric-Georges Roux, un ancien de la promotion X 64.
On trouvera aussi sur ce site « Souvenirs inavouables, X64 », ouvrage co-écrit sous le pseudo Cagoul’X correspondant aux anciens missaires (une douzaine d’élèves cagoulés, d’où le pseudo Cagoul’X, « animateurs » de toutes sortes de joyeusetés secrètes et interdites) qui l’ont rédigé.

Un grand merci à l’ami Yvan BRYTOW qui m’a fait découvrir cette petite farce.

Vous aimerez peut-être