Newsletter n°8 – Juillet 2019 – Fleuve Noir informations, Avis de recherche et Tapuscrit Frédéric Dard

Chers amis de Frédéric Dard, bonjour

Début 1965, le Fleuve Noir publia son premier bulletin d’informations sur ses activités.
Ce bulletin, préparé par Eugène Moineau, chef du service des relations du Fleuve Noir avec la presse, était destiné spécialement à l’intention des journalistes de la presse de langue française.
Ce document de 16 pages paraitra très régulièrement sur une base mensuelle jusqu’au début des années 1980.
Il s’agit d’une source d’informations très intéressante pour qui s’intéresse à Frédéric Dard puisque cet auteur phare du Fleuve Noir est cité très souvent.
On y trouve bien sur les informations sur la parution de ses livres, mais aussi bien d’autres choses qui ne seront pas publiées par ailleurs et qui sont donc uniques.
Beaucoup de personnes savent que Frédéric Dard fut le lauréat du Prix Lugdunum en 1941 pour Monsieur Joos et qu’il reçut aussi le Grand Prix de la Littérature Policière en 1957 pour son roman Le bourreau pleure.
Quelques-uns savent qu’il reçut aussi le Prix Gaulois en 1965 pour Le standinge selon Bérurier (FN infos n°12), mais êtes-vous au courant pour Le Grand Prix des Vacances qui lui fut attribué en 1969 pour Les Vacances de Bérurier (FN infos n°55) ou bien encore le Prix Victor Peyret en décembre 1969 (FN infos n°59) ?
A propos de prix littéraires, vous découvrirez aussi que Frédéric Dard fut membre du jury du Prix Goncourt du Roman d’Espionnage (FN infos n°22).
Frédéric aimait bien rire et n’était pas avare pour raconter des histoires drôles. Vous en trouverez dans FN infos n°14, 15, 28, 33 et 38.
Vous trouverez aussi de nombreux textes inédits dans lesquels Frédéric s’exprime sur des sujets divers :
– San-Antonio (FN infos n°17)
– Le roman d’espionnage (FN infos n°24)
– Bérurier (FN infos n°28)
– La genèse des San-Antonio et la relation auteur-lecteur telle que San-Antonio la conçoit (FN infos n°31-32)
– Claude Rank (FN infos n°33)
– Le film Béru et ces dames (FN infos n°46)
– Les vacances de Bérurier (FN infos n°54)
– Kaput (FN infos n°73)
– La conception du bonheur (FN infos n°87)
– Le Conorama (FN infos n°106)
– Le bonheur de refaire sa vie (FN infos n°132)
– La vie en Suisse et Simenon (FN infos n°133)
Vous pourrez aussi y lire des aphorismes de San-Antonio (FN infos n°41), un texte à la manière de San-Antonio (FN infos n°42), une belle lettre à propos du livre Le Maitre de plaisir (FN infos n°99), un article humoristique sur Béru-Béru (FN infos n°70) ou bien encore un article à la gloire de San-Antonio (FN infos n°91).
Les anecdotes et nouvelles diverses et variées sont aussi au rendez-vous :
– On disserte sur San-Antonio dans les classes de français de l’école du soir pour adultes à New-York (FN infos n°15)
– Frédéric fait un voyage en Amérique du Sud pour trouver de nouvelles farces et attrapes pour le magasin du passage de l’Argue qu’il vient de racheter (FN infos n°24 et 26). Il se documentera au passage pour son roman Béru contre San-Antonio qui sortira peu après et dont l’action se passe au Brésil. Ce roman sera d’ailleurs repris en feuilleton dans Le Dauphiné Libéré de Grenoble (FN infos n°39)
– Frédéric Dard a un remède miracle contre la Gueule de Bois (FN infos n°36)
– Frédéric s’achète la dernière Porsche avec le fruit de la vente de ses tableaux (FN infos n°25)
– Comment Frédéric a passé en fraude des poissons exotiques de Suisse en France (FN infos n°50)
– Le roman Délivrez-nous du mal a été adapté sur Radio-Club Mozambique (FN infos n°41)

Deux articles lèvent aussi le voile sans ambiguïté sur deux auteures de la collection Angoisse du Fleuve Noir qui sont parfois, à tort, considérées comme des pseudonymes de Frédéric Dard.
Il s’agit d’Agnès Laurent déjà évoquée dans la Newsletter précédente (FN infos n°68) et de José Michel.
Le FN infos n°60 contient un article de 2 pages sur cette dernière, célèbre vedette de music-hall avec son python Nino enroulé en écharpe autour de son cou.
José Michel est devenue romancière sur le tard alors qu’elle était dans la soixantaine et a publié six romans au Fleuve Noir dans la collection Angoisse : La dernière fuite (n°138), Mon fauteuil à trois roues (n°149), Le démon qui m’habite (n°158), Clinique pour pauvres (n°168), Mon cimetière (n°175) et L’ostal du mystère (n°191).
Elle écrira aussi entre 1967 et 1971 cinq autres romans au Fleuve Noir dans la collection Spécial-Police : Pétales pour un cadavre (SP 628), A longue échéance (SP 669), Le cercle refermé (SP 731), Le parking infernal (SP 811) et Deux morts pour rien (SP 856).
José Michel est le pseudonyme de Mme Carpouzis et la mère d’André Carpouzis, plus connu sous son pseudonyme d’André Caroff, auteur phare du Fleuve Noir avec une soixantaine de romans dans la collection Spécial Police, Angoisse et surtout Anticipation.
Son pseudo Caroff vient tout simplement , comme on peut le lire dans l’article, du nom de scène de sa mère lorsqu’elle était danseuse acrobatique.

Enfin, pour ceux et celles qui s’intéressent à Vic Saint Val, ils trouveront une mine d’informations dans FN infos n°69, 70, 71, 72, 74, 76 et 81.

AVIS DE RECHERCHE
Je vous serais vraiment reconnaissant de me contacter à l’adresse [email protected] si vous possédez un ou plusieurs numéros des revues ci-dessous :
Informations Fleuve Noir : n°1, 3, 4, 6, 7, 8, 10, 11,1 6, 18, 21, 23, 27, 49, 63, 64, 109 à 125, 127 à 131, 134 à 137, 144 et suivants
Cent Blagues série 2 publiés chez E.G.E en 1962 et 1963 : n°5, 6 et 7
L’Omnibus lectures humour n°1, 16, 17, 20, 21, 25, 26, 27, 28
Omnia Humour n°1 à 10, 12 et 25

TAPUSCRIT FREDERIC DARD
Peu de temps après la mort du grand poète surréaliste belge Louis Scutenaire, son éditeur a demandé à Frédéric Dard d’écrire un avant-propos pour le livre posthume Les lunes rousses publié fin 1987.
Le tapuscrit de 5 pages de cet avant-propos, un hommage chaleureux rendu à Louis Scutenaire, est publié intégralement dans le site ainsi que les citations dont Frédéric Dard a parsemé les San-Antonio à propos de ce poète.

REMERCIEMENTS
Je tiens à remercier les amis Jean-François Pribile, Thierry Gautier et Philippe Aurousseau ainsi que le personnel de la Bilipo qui m’ont permis de pouvoir accéder aux 83 numéros présents actuellement dans le site.
Je remercie aussi l’ami Daniel Engels pour les informations sur le tapuscrit de l’avant-propos des Lunes Rousses ainsi que pour ses nombreuses contributions au site.
J’en profite aussi pour remercier chaleureusement l’ami André Vitali qui contribue régulièrement à enrichir significativement le site notamment au niveau des revues traitant de cinéma.

Il me reste à vous souhaiter une bonne lecture (vous avez pu remarquer que j’ai rajouté une loupe qui permet de lire plus facilement certains documents) et un excellent été pas trop caniculaire.

Lionel Guerdoux