Carlos d' Aguila

Carlos d’Aguila est le pseudonyme reconnu de Marcel Travers, né le 31/01/1911 à Paris (20 ème).
Il a été décoré dans l’Ordre des Arts et Lettres de la promotion du 20/01/1983, avec le titre de Chevalier.
Carlos d’Aguila a écrit des contes, récits, nouvelles sous son nom ou celui de M. Leniçois ou M. Le Niçois dans de nombreuses revues humoristiques parmi lesquelles :
Cent Blagues : textes dans les n° 12, 15, 26, 48, 51 et 83 (période 1952-1958)
Blagues : textes dans les n° 186 et 194 (année 1962)
Franc Rire : textes dans les n° 99 (année 1962) et 185 (année 1965)
Ridendo (revue humoristique créée pour les médecins en 1933 et qui a été arrêtée en 1979), texte dans le n° 186 de janvier 1955.
Les Loups : texte dans le n°1 de 1966

Il a aussi écrit des textes à connotation historique comme : Pourquoi l’illustre TolstoÏ alla mourir dans le lit d’un chef de gare ? (Historama n°295 de février 1986)
La longue marche des femmes à la conquête du palais de Thémis ( Historia n°470 de février 1986)
La Pompéi provençale- Fréjus (Historama n° 285 d’août 1975)
Léonard de Vinci, pièce en 1 acte publiée dans l’Avant-scène Théâtre n° 363 du 1er septembre 1966
Constance d’Arles, texte publié dans A.V.A., Bulletin des amis du vieil Arles, n°125, décembre 2004
C’est aussi un auteur de pièces de théâtre. Citons notamment :
La nuit blanche de Monsieur de Musset, Comédie en un acte et un prologue par Claude Marais et Carlos d’Aguila, publié dans l’Avant-Scène n°97
Le Roi dit : nous voulons
Joseph IV
La maison du charpentier
Il a aussi écrit, en collaboration avec Renée-Rose Maller, le texte d’une opérette radiophonique en 1 acte intitulée : Vive le polisson ! (Editions Musica, 1953)
C’est encore un auteur de livres parmi lesquels :
Le moulin de la gaieté, Editions Gardescel, 1959
La merveille du monde- La Côte d’ Azur, Editeur : La Galerie du Livre, 1970
Enfin, il a écrit ou été publié en différentes langues :
Li Bessons, en langue occitane, sous son nom Marcel Travers , la devise de cet écrit étant : "Si la graine est bonne, laisse pousser, si elle l'est moins, soigne la terre"
De Nachttegalen, texte contenu dans De Liefdedigheid (août 1968)
Il a été suggéré , à de nombreuses reprises, que Carlos d’Aguila était un pseudonyme de Frédéric Dard, mais , à l’évidence, c’est totalement fantaisiste.
lettre Carlos d'Aguila

  • Bradfield
    Carlos d' Aguila
    F. Charles
    Société d’Imprimerie et d’Editions du Puits-Pelu, Jacquier et Cie 3ème trimestre 1958
  • Carlos d' Aguila
    Flip
    Franchard
    Société d’Imprimerie et d’Editions du Puits-Pelu, Jacquier et Cie 1er trimestre 1959
  • Bernard Gervaise
    Bill Blondy
    Carlos d' Aguila
    Editions du Puits-Pelu 4ème trimestre 1953
  • Bernard Gervaise
    Bill Blondy
    Carlos d' Aguila
    Editions du Puits-Pelu 4ème trimestre 1952
  • Alex de la Glunière
    Antoine
    Bernard Gervaise
    Editions du Puits-Pelu 1er trimestre 1953
  • Antoine
    Bernard Gervaise
    Carlos d' Aguila
    Editions du Puits-Pelu 2ème trimestre 1953
  • Bernard Gervaise
    Bill Blondy
    Carlos d' Aguila
    Editions du Puits-Pelu 2ème trimestre 1953
  • Areissam
    Bill Blondy
    Carlos d' Aguila
    Editions du Puits-Pelu 3ème trimestre 1953
  • Bill Blondy
    Carlos d' Aguila
    Frédéric Dard
    Le Puits-Pelu septembre 1952
  • Carlos d' Aguila
    Charles Antoine
    F.D.
    Editions du Puits-Pelu octobre 1952
  • Bill Blondy
    Carlos d' Aguila
    Frédéric Dard
    Le Puits-Pelu 4éme trimestre 1952
  • Carlos d' Aguila
    Charles Antoine
    Frédéric Dard
    Le Puits-Pelu février 1953