La fin des haricots

Genre(s) :

Epoque(s) :

Edition : Editions Rabelais

Dépot légal : 1964

Imprimeur : Imprimerie Lienhart, Aubenas

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur email

254 pages de format 11,8 sur 18
Jaquette illustrée par Roger Sam.
Illustrations intérieures  par Roger Sam, Teyvar, Moisan (quelques unes de ces illustrations ont été publiées dans La table et la route.

Comme c’est le cas pour d’autres titres de Marcel Grancher, une édition de luxe a paru, la même année que l’édition normale, aux dépens de l’auteur, dans un tirage de 400 exemplaires sur Alfama filigrané. Cette édition comporte une couverture de E. Bellini et un frontispice de Marius Déjean.

Ce nouveau livre de souvenirs de Marcel Grancher porte le même titre – La fin des haricots- qu’un San-Antonio paru 3 ans auparavant.
D’ailleurs, dans sa préface, Marcel E. Grancher est reconnaissant à Frédéric Dard de lui avoir permis d’utiliser ce titre, dans un bel esprit de « sportivité ».


Beaucoup d’anecdotes rapportées par Marcel E. Grancher ont été racontées par Frédéric Dard dans Le Cirque Grancher : la rencontre avec l’académicien Pierre Benoît, le faux Céline, l’épisode du Fascicule Bleu (un épisode doit apparaître dans chaque livre de souvenirs de Grancher)…
Frédéric Dard (« mon ancien secrétaire », « mon ami », « l’un des meilleurs spécialistes du roman policier » dixit Marcel E. Grancher) revient à quelques reprises dans le volume et les extraits sont consultables ci-après.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un grand merci à Julian Jaunay qui m’a fourni toute la matière de cet article ( scans et commentaires)

 

 

Vous aimerez peut-être :