Perso

Genre(s) :

Auteur(s) :

Epoque(s) :

Edition : Sonatine éditions

Dépot légal : 14 octobre 2021

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur email

409 pages de format 14 sur 22 cm
Prix : 22 €

Dans cette autobiographie, Antoine de Caunes, l’animateur de radio et de télévision bien connu, livre des souvenirs glanés au cours de sa carrière qu’il restitue à travers de petites histoires narrant ses aventures et mésaventures, ses rencontres et ses péripéties. Il évoque également ses ancêtres, ses chiens ainsi que ses passions et ses goûts, de la littérature à la musique en passant par l’humour. 

Voici le texte non dénué d’humour de la quatrième de couverture :
 Un livre que j’aurais dû emporter à Sainte-Hélène. » Napoléon Petit, Antoine de Caunes maîtrisait mal le français. D’ailleurs, chaque fois qu’on lui demandait son avis, il avait la fâcheuse habitude de répondre par un triple pléonasme : « Moi, personnellement, je… » Aujourd’hui, sa pratique de la langue s’est considérablement affinée. Mais il a toujours un avis sur tout, sur des sujets aussi divers que la preuve de l’existence de Dieu ou la réévaluation des montants compensatoires. Et il n’hésite pas à aller labourer de son soc volontaire des terres plus intimes. Dans ce livre, il sera question de rencontres interlopes, d’amours musicales, d’amis imaginaires, de vacances, de famille, de clowns, d’armes à feu, de marée basse, de gradés, de dégradés, de chevaux, d’hommes de peu de foi et d’hépatiques. Ou encore d’un chapeau. Rassurez-vous, il ne s’agit pas de ces austères mémoires qui encombrent librairies et bibliothèques. Plutôt de modestes exercices de style, narrant des histoires plus ou moins drôles et saugrenues, avec ce sens du raccourci qui caractérise l’homme sentant le premier frimas de l’automne de sa vie. Voilà, en un mot, l’objet de cet ouvrage tant attendu (surtout par son auteur), dont le titre, par sa sobriété, résume tout.

Antoine de Caunes mentionne dans ce livre que la rencontre qu’il considère la plus importante de sa vie est celle faite, lorsqu’il avait une trentaine d’années, avec Frédéric Dard qui était un ami de son père Georges de Caunes. Voir les extraits de ce livre parus dans Télé 7 jours n°3205.
Frédéric Dard a écrit la préface d’un autre de ses livres Vous permettez que je vous appelle Raymond? qui dresse le portrait de 45 invités (dont celui de Frédéric Dard) de l’émission Nulle part ailleurs.
Antoine de Caunes apparait aussi dans le livre de Joséphine Dard Frédéric Dard, mon père San-Antonio.

Voir aussi l’interview de Frédéric Dard par Antoine de Caunes parue dans Métal hurlant n°117 en 1985 et les belles lignes qu’il consacre dans le Dictionnaire amoureux du Rock.

Un grand merci à l’ami Jean-Paul Vérine qui m’a signalé la sortie de ce livre.

Vous aimerez peut-être :