Soirée Frédéric Dard Institut Lumière

Genre(s) :

Epoque(s) :

Edition : Institut lumière

Dépot légal : début 2003

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur email

Carton d’invitation à une Soirée Frédéric Dard organisée par l’Institut Lumière  le mardi 1er avril 2003.
Dimensions : 14,7 x 21 cm (plié)

Le film projeté à cette occasion est La vieille qui marchait dans la mer (1991). Laurent Heynemann, réalisateur, participe à la soirée aux côtés de Françoise Dard et Patrice Dard. 
Le carton d’invitation contient l’extrait d’un texte de Frédéric Dard paru initialement en 1991 dans le dossier de presse du film, sous le titre « Jeanne la sublime ». La photographie de Frédéric Dard au recto du carton d’invitation est d’ailleurs la même que celle qui figure dans ce dossier de presse. 
Voici la fin du texte, qui ne figure pas dans le carton d’invitation : « Quelques jours plus tard, Gérard Jourd’hui (que j’appelle « le producteur-gentleman ») me convie à « visionner » une copie de travail. Après la projection, je lui mets la main sur l’épaule et lui dis merci pour le cadeau. Il est rarissime que les romanciers portés à l’écran en reçoivent de semblables ». 
Cette dernière phrase soulève la question délicate de l’adaptation d’un livre à l’écran. Frédéric Dard aborde ce point dans un texte paru dans le dossier de presse du Mari de Léon (1993) : « La transposition d’un roman au cinéma constitue toujours une aventure périlleuse pour son auteur car il est terrible de ne plus reconnaître ses enfants ». 


Président de l’Institut Lumière, le réalisateur et scénariste Bertrand Tavernier (1941-2021) apparaît avec Frédéric Dard dans la Fresque des Lyonnais, réalisée en 1994-1995. 

Un grand merci à Julian Jaunay pour les scans de ce carton d’invitation ainsi que les commentaires que vous avez pu lire ci-dessus.

 

 

Vous aimerez peut-être :