Usurpation d’identité

Epoque(s) :

Edition : Hachette

Dépot légal : 1980

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur email

357 pages de format 11 sur 16,5.
Ce recueil de nouvelles dont la grande majorité ont été écrites par Thomas Narcejac, est un divertissement avec beaucoup de savoir-faire.
Thomas Narcejac et Pierre Boileau se sont en effet amusés à pasticher ici les écrivains qui, de 1880 à 1980, ont marqué de leur empreinte personnelle le roman policier. Et ce recueil de récits « à la manière de… » illustre bien la riche diversité du genre: l’énigme classique, le suspense, l’espionnage, le roman noir – l’humour manquant rarement au rendez-vous…
Le lecteur passera ainsi d’Arsène Lupin à Maigret, du Saint à S.A.S., et voyagera sur les terres des grands maîtres anglo-saxons : Ellery Queen. James H. Chase, William Irish.
Nul besoin cependant de connaître tous les modèles choisis : chacune chatoyant dans son style, chacune haletante en son intrigue, ces brèves histoires sont en elles-mêmes un divertissement de choix.

Ce livre est dédicacé à Frédéric Dard de la belle manière qui suit :

« A notre ami San-Antonio,
l’inimitable. »

Cette dédicace n’est pas présente dans l’édition originale de 1959 (Club du livre policier), mais uniquement dans les rééditions Hachette de 1980 et J’ai Lu d’août 1983 et de février 2001.

Usurpation d’identité. J’ai Lu 1983
Usurpation d’identité J’ai Lu 1983 verso

Vous aimerez peut-être :